Mot du Président

La Nouvelle Banque de Mauritanie, dans un contexte bancaire en profonde mutation, a réalisé des performances commerciales remarquables et dégagé un résultat positif de plus de 151 millions d’ouguiyas, atteignant ainsi son point mort et ce au bout de son troisième exercice.Cette prouesse mérite d’être soulignée. Elle est le fruit d’une stratégie de développement rapide, d’une gestion rigoureuse et d’une politique de risques prudente.
 
Le développement rapide est illustré par l’étendue du réseau fort aujourd’hui de douze implantations à travers le pays et devra en compter six autres au cours de l’année 2017. Il se traduit aussi en termes de portefeuille clientèle. A cet égard la NBM  a inscrit en 2016 les plus forts taux de progression de l’ensemble du secteur bancaire mauritanien ; tant pour le nombre de comptes ouverts qu’en ce qui concerne les dépôts clientèle.
 
Cette stratégie, offensive, est menée dans un cadre de gestion rigoureuse. Les investissements – nécessaires – sont optimisés et soigneusement ciblés. Il en résulte que le poids des immobilisations reste faible dans le bilan malgré l’accroissement du réseau et l’acquisition d’un système d’information de grande qualité. Les frais généraux sont maitrisés, en dépit de nombreux recrutements pour accompagner le développement de la banque.
 
Pour ce qui est de la politique des risques, l’octroi des concours procède d’une forte sélectivité et d’un suivi au plus près des dossiers. Il en ressort que le taux des créances improductives se situe à des niveaux relativement faible soit près de 2% des encours. Le ratio de solvabilité quant à lui dépasse encore 30%  soit nettement plus que les 10% règlementaires et les 8% du ratio Cooke.
 
Ces bonnes performances, la NBM les doit aussi et d’abord :
A la confiance de ses clients, de plus en plus nombreux, et dont la fidélité à la banque s’accroit de jour en jour.
A ses correspondants dont le cercle s’élargit et dont la confiance ne cesse de se renforcer si l’on en juge par le volume des lignes proposées et du développement des transactions à l’international.
A son personnel, jeune - moyen d’âge  32 ans - et motivé et dont le professionnalisme est de plus en plus perceptible.  
 
Je tiens ici à remercier les uns – clients et correspondants -  pour leur confiance et féliciter les autres – personnel et encadrement - pour leur dévouement.
A tous je réaffirme notre ambition de poursuivre sur cette lancée afin de faire – ensemble – de la NBM une banque dynamique, innovante,  professionnelle et lui donner la place qui lui sied dans le paysage bancaire mauritanien.